Famille

Petite enfance

Le rôle de la Caf dans l’accueil de la petite enfance

La Caf soutient la conciliation vie professionnelle/vie familiale des parents à la fois par le versement de la prestation d’accueil du jeune enfant à 14 957 familles du département et par son action en partenariat avec les collectivités territoriales et associations afin de contribuer au libre choix des familles en matière de modes d’accueil. Elle accompagne la diversité des modes d’accueil.


21,5 millions d’€ versés au titre de l’action sociale


La lutte contre les inégalités sociales et territoriales

L’enjeu, pour la Caf et ses partenaires, est de proposer des services d’accueil accessibles à tous les jeunes enfants, notamment ceux issus des familles les plus fragilisées ou confrontées au handicap. Il est également porté par les institutions signataires du schéma départemental des services aux familles 2019-2022.


Pour les soutenir, la Caf a créé deux bonus spécifiques, complémentaires de l’aide financière au fonctionnement des établissements d’accueil du jeune enfant :

  • Le bonus «inclusion handicap»
    L’établissement doit avoir accueilli un ou plusieurs enfants bénéficiaires de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (Aeeh), au cours de l’année. Le montant du bonus est lié au pourcentage d’enfants bénéficiaires, dans la limite de 1 300 € par an et par place agréée au 31 décembre de l’année considérée.
  • Le bonus «mixité sociale»
    L’établissement doit avoir accueilli des enfants issus de familles payant une participation familiale inférieure à 1€ par heure. Il varie de 300 € à 2 100 € par an et par place agréée par la Pmi. Le montant du bonus varie en fonction du montant moyen des participations familiales perçues par la structure.


*Établissement d’accueil du jeune enfant

Enfance et jeunesse

Les accueils de loisirs sans hébergement

La Caf accompagne le parcours éducatif des enfants âgés de 3 à 11 ans par le soutien aux temps de loisirs et de vacances, tout en permettant aux parents la conciliation vie familiale/ vie professionnelle.

Le renforcement de la qualité éducative constitue également un investissement en matière de formation des animateurs Bafa. Ce sont 232 bourses Bafa qui ont été attribuées pour un montant financier de 26 648€ dont 87 bourses délivrées pour financer la formation générale Bafa et 145 bourses octroyées pour financer la formation d’approfondissement Bafa.


14,5 millions d’€ versés au titre de l’action sociale


Le soutien à l’accès au logement des jeunes

La Caf vise deux ambitions en matière d’accès au logement des jeunes :

  • L’accès aux droits des jeunes en matière de logement et leur accès à l’autonomie ;
  • L’allègement des charges pesant sur les parents lors de la décohabitation de leur enfant, dans une logique de suppléance familiale.

*Fjt : Foyer de jeunes travailleurs

*Cllaj : Comité local pour le logement autonome des jeunes

Elle soutient également les associations favorisant l’accès des jeunes de 16 à 30 ans à un logement tels que le Cllaj et les Fjt implantés dans le département.
Outre l’accès à un logement, ces structures offrent également un accompagnement socio-éducatif favorisant l’autonomie des jeunes et les liens sociaux.

Les 5 foyers de jeunes travailleurs accueillent un public jeune tenant compte de la précarisation de la situation de nombreux jeunes. Une attention accrue est portée à l’accueil et l’accompagnement des jeunes les plus vulnérables : jeunes sortant de l’Ase*, familles monoparentales, jeunes en situation de handicap et jeunes réfugiés.

*Ase : Aide sociale à l’enfance

Parentalité

Accompagner les parents dans l’intérêt de l’enfant

La Caf accompagne les parents afin de développer leurs capacités à agir pour favoriser le bien-être et le développement de l’enfant et de l’adolescent, pour prévenir les difficultés éducatives et favoriser la qualité du lien parent-enfant.

Cet accompagnement se traduit par l’amélioration des dispositifs existants en matière d’accueil du jeune enfant en concourant à leur bonne articulation et en mobilisant plus activement les partenariats.

La politique de soutien à la parentalité contribue également à prévenir les risques pouvant peser sur les relations intrafamiliales au fil des âges de l’enfant, avec une attention particulière aux transitions importantes de la vie des familles.


1,4 million d’€ versé au titre de l’action sociale


Accompagner et prévenir les ruptures familiales

La Caf poursuit le développement des offres de services accompagnant les séparations afin de favoriser la coparentalité avec notamment :

  • L’organisation de 4 séances d’information «Parents après la séparation»
  • L’accompagnement des situations les plus fragiles par l’action des travailleurs sociaux Caf
  • La promotion des missions du service public des pensions alimentaires (Aripa) portée par la Caf et la Msa
  • Les 3 espaces de rencontre pour le maintien des liens parents/enfants
  • Les 3 services de médiation familiale pour l’apaisement des conflits. En 2022, 167 médiation ont abouti au profit de 364 bénéficiaires.
En savoir +


Monenfant.fr : LE site incontournable pour informer les parents

Le portail « monenfant.fr » met à disposition des parents et des professionnels un accès gratuit et adapté aux informations et services en ligne existants dans les domaines de la petite enfance, de la jeunesse et de la parentalité.

Ce site permet :

  • Pour les parents :
    • D’avoir un module de recherche géolocalisé et interactif d’un mode d’accueil ou de parentalité
    • Une simulation financière du reste à charge pour une place en crèche et l’estimation de la Prestation d’Accueil du Jeune enfant
    • Un accès à des informations utiles tout au long de la vie de parents sous forme d’articles ou de dossiers thématiques
  • Pour les professionnels :
    • D’être visibles sur le portail public de référencement
    • Une inscription totalement à la main des assistants maternels
    • Un affichage automatique des places disponibles afin de permettre aux Equipements d’accueil du Jeune Enfant (Eaje) de renseigner leurs places occasionnelles disponibles à court terme.

Les équipements référencés sur le site monenfant.fr, en Charente-Maritime :

  • 100 % des Eaje (crèches, haltes garderies, multi-accueils)
  • 100% des services de médiation familiale et espaces rencontres
  • 100 % des Lieux Accueil Enfants Parents
  • 100 % des Relais Petite Enfance et 100 % des Lieux d’informations.
  • 89 % des maisons d’assistants maternels (Mam)
  • 87% des assistants maternels.
En mars 2022, une référente départementale Caf a été missionnée pour gérer les pages locales du site et en assurer la promotion auprès des professionnels.

Temps forts

La Convention d’objectifs et de gestion 2023-2027

La Convention d’objectifs et de gestion (COG) de la branche Famille de la Sécurité sociale pour la période 2023-2027 a […]

Lire la suite

Notre jeunesse s’engage

Dans le cadre de la politique en direction du public « Jeunes » et de l’expérimentation jeunesse initiée en 2010, […]

Lire la suite

Le Schéma Départemental des Services aux Familles

Le SDSF : une feuille de route pour développer les coopérations et les complémentarités entre les partenaires institutionnels et acteurs […]

Lire la suite
Plus de temps forts

Chiffres clés

48%

personnes seules sans enfants

Près d’un allocataire sur deux n’a pas d’enfant à charge.

300

Conventions de gestion des accueils de loisirs

Sachant d’un gestionnaire peut coordonner plusieurs équipements.

2 224

Places en Eaje

101

Eaje

Plus d’une centaine de crèches, haltes garderies et multi-accueil sont répartis dans le département.

35

relais petite enfance - Rpe

Soit 1 Rpe pour 64 assistants maternels.

25

Laep

Les lieux d’accueil parents enfants couvrent les 0-6 ans et 6 Laep supplémentaires expérimentent un accueil pour les 6-12 ans.

Plus de chiffres clés